Présentation

  • : Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • : Blog d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. Rédacteur en chef : Rita Audi rita.audi@decideur-public.info
  • Contact

22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 13:21

Comment expliquer les différences de couverture et de tarif entre le marché des entreprises et celui des particuliers ? Le second fonctionne sur le principe d'une boucle optique mutualisée à l'inverse du premier, qui repose sur une boucle dédiée. Décryptage.

« Pourquoi mon entreprise n'est-elle pas raccordée à la fibre ? » Voilà une question que se posent souvent des salariés qui sont de plus en plus nombreux à profiter, chez eux dans le confort de leur domicile, des avantages et de la rapidité de la fibre. Jadis cantonnée aux grandes villes, celle-ci se déploie désormais dans les villes moyennes. Partout dans les rues on voit fleurir ces armoires un peu spéciales, points de mutualisation grâce auxquels les opérateurs de service se raccordent aux opérateurs d'immeubles.

C'est précisément cette mutualisation qui explique la différence de couverture et de tarif entre le marché des particuliers et celui des entreprises. Dans les zones résidentielles, un opérateur d'immeuble va fibrer un pâté de maisons ; des opérateurs de service s'y raccordent et peuvent prétendre gagner plusieurs centaines d'abonnés d'un coup. Ceux-ci bénéficieront de la fibre pour un prix ne dépassant pas les 40 euros mensuels, grâce à la concurrence auxquels se livrent les opérateurs ; pour ces derniers, le calcul est rentable en raison de la masse de nouveaux clients obtenus. C'est l'avantage d'une boucle locale optique mutualisée. Mais pour les entreprises, il n'existe pas de point de mutualisation. Pas question de partager leur réseau avec d'autres, il leur faut une boucle optique dédiée. L'opérateur doit tirer un câble du réseau jusqu'à elles. Cette installation est plus chère. L'abonnement est donc proposé à des tarifs plus élevés, de l'ordre de 400 euros par mois aujourd'hui.

L'un des avantages de cette boucle locale dédiée est d'avoir des services de haute qualité. Un opérateur comme CELESTE propose ainsi des garanties en matière de temps de rétablissement, débit, priorisation des flux, sécurisation etc. qui répondent aux besoins des entreprises. Au final, tout comme pour son ancêtre le cuivre, le marché de la fibre se structure donc entre les offres pour les particuliers ou très petites entreprises sur la base de boxes avec une boucle locale mutualisée, et le marché pour les entreprises avec une boucle locale dédiée. Deux types de couverture bien distincts avec leurs spécificités et leur tarif propre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article

commentaires