Présentation

  • : Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • : Blog d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. Rédacteur en chef : Rita Audi rita.audi@decideur-public.info
  • Contact

24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 18:38
Nigel Moulton, Directeur technique, EMEA – VCE

Nigel Moulton, Directeur technique, EMEA – VCE

Votre service informatique est-elle organisée en bureaux cloisonnés ou en open space ?

Essayez, de prendre quelques minutes pour observer votre service informatique. Que voyez-vous ? Ou plutôt, que ne voyez-vous pas ? Les équipes respectivement en charge du stockage, du réseau et de la virtualisation des serveurs travaillent-ils ensemble? Sont-ils en mesure d’interchanger les tâches, de passer d’une équipe à l’autre, de fonctionner différemment en somme ?
En bref, diriez-vous que votre service informatique ressemble plus aux bureaux cloisonnés dans lesquels on travaillait il y des années ou de l’open space où on échange et communique aisément ? La réponse est importante. Les compétences et la culture de votre équipe d’infrastructure informatique ont un fort impact sur les chances de votre entreprise de devenir/demeurer une entreprise numérique gagnante.

Une activité flexible dans une infrastructure et une équipe déconnectées ?

Vous ne pouvez tout simplement pas développer une activité flexible, centrée sur le client dans une infrastructure déconnectée, gérée par une équipe déconnectée. Pour atteindre l’intégration, la rapidité, l’évolutivité et la résilience, une activité numérique doit converger votre infrastructure informatique et faire de même avec vos équipes.

Pourtant, il ne faut pas sous-estimer combien ce changement peut être radical et troublant pour les professionnels de l'informatique. Tout d'abord, la convergence IT consiste à briser les barrières entre les silos opérationnels, la standardisation et l'automatisation des processus et change la façon dont ceux-ci sont gérés. L’infrastructure convergée c’est en fait, bien plus rassembler les équipes que les systèmes hardware. Pour la plupart des professionnels qui travaillent dans les infrastructures, il s’agit de faire un bond, professionnellement et émotionnellement. La plupart des professionnels de l'informatique vont instinctivement traduire ces changements dans, au mieux, une perte de connaissance, d'influence ou d'autorité et, au pire, le chômage. Rares sont ceux qui vont voir ce qu'ils doivent représenter: une chance d’accroître leurs compétences, d’assurer le futur de leur carrière professionnelle et de casser la monotonie de la maintenance, pour apporter une vraie valeur créative là où elle est nécessaire.

La convergence fait émerger d’autres rôles informatiques

Les professionnels de l’informatique d’aujourd’hui sont ultra formés, ils ont généralement suivi un bon cursus et une forte évolution professionnelle, accédant souvent à un statut reconnu. Mais ces qualifications peuvent évoluer à un rythme lent. Beaucoup reflètent encore les exigences d’un environnement informatique passé, très traditionnel[i], où l’informatique, le réseau et le stockage de données fonctionnent dans des modules isolés. De nouvelles formations sont nécessaires pour prendre en compte cette réorientation des rôles informatiques.

Un environnement convergé, par exemple, nécessite un ensemble complet et mixte de compétences, une bonne compréhension de la gestion, de la conception, des logiciels et de la prestation de services, ainsi que des besoins plus large de l’activité de l’entreprise.

En outre, l’introduction de la convergence fait émerger d’autres rôles informatiques, qui nécessitent d’autres compétences, comme celles des architectes de l’information avec des compétences d’administration système combinées à une bonne compréhension de la manière dont ces systèmes s’intègrent avec les opérations techniques et les processus commerciaux existants. Ce sont aussi, des professionnels DevOps qui fusionnent le développement et les opérations pour augmenter la vitesse à laquelle les applications sont créées et déployées.

Les directeurs informatiques s’intéresseraient trop au court terme ?

Mais le changement d’un seul élément implique souvent le changement d’un suivant. Un par un, le rôle de services, du développement et des opérations informatiques établis se transforment. Par exemple, les directeurs informatiques et leurs responsables IT doivent collaborer avec les RH afin de comprendre et gérer les implications de ces répercussions.

Les commentateurs du secteur sont divisés quant à savoir si les directeurs informatiques comprennent bien cela. Selon Gartner[ii], 81 % des directeurs informatiques s’intéressent trop au court terme, avec un horizon maximum à trois ans.

En même temps, l’association informatique, CompTIA, s’est déclarée surprise en apprenant dans son étude 2015 sur l’évolution des ressources humaines à l’échelle internationale[iii], qu’à l’âge des technologies numériques, ce sont les lacunes de compétences en matière de réseau, de stockage et d’informatique qui se voient accorder la plus haute priorité. Il y a donc clairement un écart entre les compétences d’infrastructure que les entreprises possèdent et celles dont elles ont encore besoin.

Les formations sur les nouvelles solutions d’infrastructure telles que les technologies convergées et hyper convergées deviennent indispensables. Il ne s’agit pas simplement de formations informelles, sur le terrain, pour répondre aux besoins immédiats, mais de formations solides et certifiées. L’avantage pratique, ainsi que le sentiment de réconfort associé, ne doivent pas être sous-estimés.

Notre propre programme de professionnels certifiés VCE, par exemple, lancé en avril 2014, aide les professionnels de l’informatique à développer les compétences nécessaires pour concevoir, déployer et gérer une infrastructure convergée en tant qu’environnement unique et homogène. Chaque mois, ce sont près de 500 professionnels de l’infrastructure convergée qui sont certifiés VCE.

Nul n’embrasse une carrière technologique avec l’espoir que chaque jour sera semblable au précédent. Les professionnels de l’informatique doivent retrouver leur soif d’apprendre, leur passion et leur souhait de progresser, et les directeurs informatiques doivent leur montrer l’exemple. Les cloisons ont sauté, l’espace de travail comme le service informatique sont maintenant propices à la communication et à l’échange.


 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Tribune libre