Présentation

  • : Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • : Blog d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. Rédacteur en chef : Rita Audi rita.audi@decideur-public.info
  • Contact

11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 12:15
Résultats du baromètre SFR / Harris Interactive « La Fibre des Territoires » :  le degré de connexion fixe et mobile est un critère déterminant  pour l'attractivité d'un territoire

Les grands enseignements de l'étude :

  • Un territoire connecté doit avant tout, aux yeux des Français, offrir une bonne connexion Internet puis une bonne couverture mobile
  • Plus de 9 Français sur 10 estiment que la qualité de la connexion d'un territoire constitue le premier critère d'attractivité pour les investisseurs, devant même les infrastructures de transport, les logements ou les aides publiques
  • 79% des Français considèrent leur connexion Internet comme primordiale
  • Près de 8 Français sur 10 estiment leur territoire de vie « connecté » mais 2/3 aimeraient cependant qu'il le soit davantage
  • Les Français montrent une appétence importante pour les innovations technologiques qu'ils perçoivent comme contributrices à l'amélioration des politiques locales

A l'occasion de la seconde édition du colloque « La Fibre des Territoires » qui a réuni près de 200 décideurs publics et représentants des collectivités sur son Campus, SFR, a souhaité prendre la parole autour des enjeux d'aménagement numérique des territoires. C'est dans ce cadre qu'une étude a été confiée à l'institut Harris Interactive afin d'identifier ce qu'est, pour les Français, un territoire « bien connecté » : quels sont les critères qui permettent de déterminer si un territoire est ou non connecté ? Les répondants considèrent-ils que leur territoire de vie peut être ainsi qualifié ? Si oui, grâce à quels acteurs ? Quels sont les avantages actuels ou potentiels associés à un tel territoire? Au contraire, quelles sont les menaces que peut faire peser la connectivité d'un territoire ?

Cette enquête confirme le rôle important de la connexion du territoire aux yeux des habitants, ainsi que leur souhait de la voir se renforcer, tout en prenant soin de préserver leurs données personnelles et de ne pas devenir un critère discriminant envers certains habitants, notamment les plus âgés. L'aménagement numérique des territoires s'impose donc comme un véritable enjeu électoral pour une majorité de Français et les élus locaux apparaissent comme ayant un vrai rôle à jouer.

Un territoire connecté doit avant tout, aux yeux des Français, offrir une bonne connexion Internet puis une bonne couverture mobile, ce qui le rend selon eux dynamique et attractif

Spontanément, l'expression de « territoire connecté » évoque dans l'esprit des Français le réseau Internet, à travers notamment la fibre, la 4G, le WIFI, l'ADSL... Pour pouvoir être qualifié de «connecté» par les Français, un territoire doit avant tout proposer un bon réseau Internet, permettant aux particuliers de « consulter Internet depuis [leur] domicile » (importance moyenne de 9 sur 10) ainsi qu'offrant aux entreprises « des liaisons internet fiables et rapides » (note d'importance moyenne de 8,6/10).

La couverture en téléphonie mobile est également une caractéristique déterminante (note de 8,9/10), devant la possibilité de se connecter via des bornes wifi en libre-service (7,5/10), celle d'avoir une image TV de très haute définition (7,2/10) ou celle de regarder des vidéos en streaming depuis chez soi (6,2/10).

Ces caractéristiques établies, les Français décrivent un territoire connecté avant tout comme dynamique (88%), attractif (87%), ouvert (87%) ou encore intelligent (84%) et facile à vivre (84%). 8 Français sur 10 perçoivent également un tel territoire comme compétitif (81%).

 

Les attentes en termes d'aménagement numérique restent importantes : près de 8 Français sur 10 estiment leur territoire de vie « connecté » mais 2/3 aimeraient cependant qu'il le soit davantage

79% des Français considèrent leur territoire de vie comme connecté, 16% d'entre eux le perçoivent même comme très connecté. Pourtant près de 2/3 des Français émettent le souhait qu'il le soit encore davantage à l'avenir. Si les résultats diffèrent assez peu en fonction des régions, les habitants des communes rurales l'expriment plus largement. En effet, seuls 59% des habitants des communes rurales estiment leur territoire connecté, contre 88% de ceux qui résident dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants (hors agglomération parisienne).

Si les élus locaux apparaissent comme ayant un vrai rôle à jouer dans l'aménagement numérique de leur territoire, rôle qu'ils remplissent plutôt bien (62%), ils sont invités par 83% des Français à nouer des partenariats avec les opérateurs privés pour y parvenir à condition que cela n'augmente pas leurs impôts locaux.

Le degré de connexion apparaît comme un facteur d'attractivité important, si ce n'est déterminant, pour attirer aussi bien des nouveaux habitants que des investisseurs potentiels

Plus de 9 Français sur 10 (95%) estiment que la qualité de la connexion d'un territoire (réseau mobile et réseau Internet fixe) constitue un avantage important. Il s'agit selon eux du premier critère d'attractivité pour les investisseurs, devant même les infrastructures de transport, les logements ou les aides publiques. En outre, pour une majorité de Français, un territoire connecté doit avant tout permettre aux petites entreprises locales de bénéficier de la même qualité de connexion que les grands groupes internationaux. Auprès des nouveaux habitants, la qualité de la connexion est certes devancée par la qualité des logements, des transports ou de l'environnement, mais entre néanmoins en ligne de compte pour plus de 9 Français sur 10.

Preuve de l'importance que les Français accordent à la qualité de l'Internet fixe et du réseau mobile, ceux-ci seraient 79% à chercher à résoudre dans la journée les problèmes qu'ils pourraient rencontrer avec leur connexion fixe ou mobile. Ce degré d'urgence, certes inférieur à celui attribué à une panne électrique ou un problème d'eau, est supérieur à la rapidité d'intervention estimée en cas de dysfonctionnement de télévision ou de lave-vaisselle.

 

Les Français montrent une appétence importante pour les innovations technologiques qu'ils perçoivent comme contributrices à l'amélioration des politiques locales

Si les Français accordent de l'importance à la connectivité de leur territoire, c'est aussi parce que celle-ci est perçue comme un outil utile pour l'amélioration des politiques locales, que ce soit les transports (85%), l'administration (82%), la sécurité (80%) ou encore la gestion de l'eau, de l'énergie ou des déchets (respectivement 84%, 82% et 76%). A condition de prendre des précautions pour n'exclure personne, notamment les personnes âgées et les personnes démunies, qui pourraient souffrir d'une fracture numérique.

Les Français identifient également des bénéfices potentiels plus directement pour eux. S'ils ne savent pas nécessairement quelles innovations sont mises en oeuvre sur leur territoire, ils montrent une appétence importante pour les innovations technologiques, notamment en ce qui concerne les services dont ils peuvent percevoir un impact immédiat dans leur vie quotidienne, comme les démarches administratives en ligne, les alertes sur smartphone en cas de danger ou les signalements de dysfonctionnement aux pouvoirs publics via un site Internet ou une application mobile.

Considérant que les innovations technologiques jouent un rôle dans l'amélioration des politiques locales, c'est logiquement que plus de 8 Français sur 10 estiment que l'aménagement numérique du territoire devrait constituer un sujet important à aborder dans le cadre des prochaines échéances électorales de l'année 2017. Or, plus de 6 sur 10 ont le sentiment que pour le moment, les candidats n'en ont pas assez parlé dans le cadre de leur campagne.

L'étude SFR / Harris Interactive « La Fibre des Territoires », disponible sur sfr.com, est une enquête réalisée en ligne du 25 novembre au 5 décembre 2016. Echantillon de 3 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l'access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région d'habitation de l'interviewé(e) et catégorie d'agglomération.

Partager cet article

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Etudes & enquêtes
commenter cet article

commentaires