Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


L’Aéroport Marseille Provence avec l'aide de la société Keyrus modernise son infrastructure d’information et d’échange de données

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 12 Décembre 2019, 16:00pm

Catégories : #Expériences clients

L’Aéroport Marseille Provence avec l'aide de la société Keyrus modernise son infrastructure d’information et d’échange de données

Avec un trafic en hausse de 40 % sur la décennie 2008-2018, l’Aéroport Marseille Provence a l’ambition d’accueillir 12 millions de passagers en 2025 et investit dans la modernisation et l’extension de ses infrastructures pour atteindre cet objectif. Dans un contexte où les aéroports sont de plus en plus en concurrence, entre eux et avec les autres modes de transport, ces investissements sont cruciaux pour renforcer l’attractivité du pôle aéroportuaire de Marseille et répondre toujours mieux aux attentes des passagers, compagnies aériennes et entreprises qui utilisent ses installations et services.

La modernisation de l’aéroport s’accompagne nécessairement d’une transformation des systèmes d’information qui coordonnent les nombreuses activités et services indispensables à son bon fonctionnement. Depuis plus de 5 ans, les consultants et les experts de Keyrus* accompagnent la DSI et les directions métiers dans cette transformation.

 « Au cours de ces dernières années, une quarantaine de collaborateurs de Keyrus nous ont apporté leur expertise technique et fonctionnelle dans le cadre de missions de conseil, de mise en œuvre, de tierce maintenance applicative et d’assistance à maîtrise d’ouvrage », précise Olivier Wehbé, Chef de Projet Décisionnel/SIRH au sein de la DSI Aéroport Marseille Provence.

En 2014, la volonté de se doter d’un véritable système d’information décisionnel a conduit l’Aéroport Marseille Provence à lancer un premier appel d’offres qui a été remporté par Keyrus. À l’issue de ce premier marché, les trois principales briques de l’environnement décisionnel – relatives aux indicateurs du transport aérien, aux statistiques du site e-commerce et aux indicateurs liés à SAP – étaient en place.

« Nous avons alors lancé un deuxième marché, qui a également été remporté par Keyrus, et qui concernait l’extension du décisionnel à d’autres domaines, dont les Ressources Humaines, la maintenance des équipements et les activités des parcs auto », ajoute Olivier Wehbé. C’est dans le cadre de ce deuxième marché que la DSI et l’ESN ont, au-delà du décisionnel, conjointement réfléchi aux moyens d’urbaniser le SI de l’Aéroport Marseille Provence, afin d’en faciliter les évolutions futures et d’en garantir la maintenabilité.

« Compte tenu des projets lourds que nous étions en train d’engager, nous savions que les échanges inter-applicatifs étaient voués à se multiplier, et que la facilité de mise à disposition de la donnée, en interne et potentiellement en externe, serait un atout pour l’avenir », estime Fréderic Schnell, Chef de Service Etudes et Projets Informatiques de l’Aéroport Marseille Provence. Et de poursuivre : « C’était donc le moment opportun pour nous équiper d’une solution d’échange de données, en l’occurrence l’ESB  de Talend, permettant à la fois de mieux contrôler les flux de données transitant dans le SI, et de réduire les coûts des projets en ayant la possibilité de réutiliser ces flux comme des services. »

 

 

Les valeurs de l’ESB démontrées sur une application mobile en temps réel

Talend ESB a été testé sur un premier projet : une application mobile fournissant aux équipes d’astreinte et aux responsables opérationnels tous les indicateurs rendant compte en temps réel de l’état de fonctionnement de l’aéroport. Outil de supervision et de mise à disposition d’informations, cette application, aujourd’hui utilisée au quotidien par une quarantaine de personnes, remonte aussi bien les pannes d’ascenseurs, d’escalators ou de tapis bagages, que les temps d’attente aux différents terminaux d’enregistrement, le nombre de places disponibles dans les parkings et, bien sûr, le nombre de vols à l’arrivée ou au départ.


 

 *Keyrus, acteur international dans les domaines de la Data Intelligence, du Digital ainsi que du Conseil en Management et Transformation des entreprises 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents