Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Nouvelles mesures crowdsourcées sur la qualité des réseaux mobiles (1) et consultation sur le projet de plan de fermeture du cuivre d’Orange (2).

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 3 Mars 2022, 10:13am

Catégories : #Actualité

« Mon réseau mobile », est le site cartographique de l’Arcep pour connaître l’opérateur mobile qui vous couvre le mieux chez vous, au travail ou en vacances. L’Arcep a complèté ce site de mesures inédites, issues d’applications de crowdsourcing, qui permettent de réaliser soi-même des tests sur la performance des réseaux mobiles : débits montants, ou descendants, latence, vitesse d’affichage des pages web, indique un communiqué de L’Autorité de régulation.

 

L’Arcep complète « Mon réseau mobile » avec 200 000 mesures issues des applications de crowdsourcing 5Gmark (Mozark) et SpeedChecker.

 

Depuis 2017, « Mon réseau mobile » permet aux consommateurs de comparer les opérateurs mobiles : il permet de visualiser les cartes de couverture théoriques des opérateurs, ainsi que des résultats de tests de qualité de service réalisés par une enquête en conditions réelles : mesures de débit, capacité à regarder des vidéos en ligne, ou à maintenir des appels vocaux. Attentive à l’amélioration de « Mon réseau mobile », pour une représentation au plus proche de l’expérience utilisateur, l’Arcep a souhaité compléter les données disponibles par ces nouvelles données crowdsourcées. Un « code de conduite » a été mis à disposition des acteurs du crowdsourcing afin de partager un ensemble de bonnes pratiques ; puis les échanges menés avec les opérateurs mobiles et les éditeurs d’applications de crowdsourcing ont permis à l’Arcep de s’assurer de la robustesse des protocoles utilisés par ces derniers.

 

Les données crowdsourcées ajoutées à « Mon réseau mobile » représentent au total 100 fois plus de mesures par rapport à l’enquête annuelle de l’Arcep sur la qualité de service dans les lieux de vie (qui porte sur 2 000 points de test), et présentent l’avantage de pouvoir être réalisées en tout point du territoire et à toute heure, y compris de nuit.

 

Une précaution toutefois : l’interprétation des mesures crowdsourcées appelle une attention particulière, en raison des conditions variables, non maîtrisées, de réalisation des mesures ; par exemple, impossible de savoir à coup sûr si l’utilisateur a réalisé la mesure à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment. L’Arcep publie également un document didactique afin de préciser ces précautions d’interprétation. L’Arcep appelle utilisateurs et acteurs du crowdsourcing à alimenter la production de mesures, et à contribuer à sa démarche de « régulation par la donnée »

 

Cette publication s’inscrit dans la démarche de régulation par la donnée de l’Arcep, qui vise à donner du pouvoir aux utilisateurs en leur fournissant une information précise et personnalisée, que celle-ci provienne des utilisateurs eux-mêmes (crowdsourcing) ou qu’elle soit collectée par l’Arcep auprès des opérateurs.

 

(2) L'Arcep consulte sur le projet de plan de fermeture du cuivre d’Orange.
 

Orange a transmis à l’Arcep son plan de fermeture de son réseau de boucle locale cuivre afin que celui-ci puisse faire l’objet d’une consultation publique, comme le prévoit le cadre de régulation posé par l’Arcep en décembre 2020. Les acteurs sont appelés à faire part de leurs remarques et appréciations jusqu’au 4 avril 2022.

 

La fibre optique (FttH), en passe de devenir l’infrastructure fixe de référence, a vocation à se substituer au réseau historique en cuivre d’ici 2030. Au troisième trimestre 2021, les réseaux FttH couvraient 67% des locaux et environ 60% des locaux bénéficiaient de la présence des quatre opérateurs commerciaux.

 

Pour des raisons de performances techniques et d’obsolescence, mais aussi pour des raisons d’efficacité, de coûts et d’empreinte environnementale, il n’est pas pertinent, à terme, de conserver et d’entretenir deux infrastructures capillaires complètes en parallèle (le réseau cuivre historique et les nouveaux réseaux FttH), explique L’Autorité de régulation . Ce processus est déjà engagé dans plusieurs pays européens, tel qu’en Norvège, en Suède ou en Espagne.

 

Aussi, Orange a annoncé fin 2019 sa volonté que la fermeture technique de son réseau historique cuivre intervienne progressivement à partir de 2023, pour être achevée en 2030. Dans le même temps, le Gouvernement a annoncé à l’été 2020 sa volonté de généraliser la fibre optique sur tout le territoire, d’ici 2025. La perspective est donc désormais celle d’une substitution, d’ici 2030, du réseau historique en cuivre par la fibre, précise le communiqué.

 

Pour accompagner cette bascule technologique, l’Arcep a fixé dans sa décision n° 2020-1446 du 15 décembre 2020 les conditions devant être respectées par Orange avant de procéder à la fermeture de son réseau cuivre. Cette décision prévoit également qu’Orange lui notifie son « programme de fermeture de la boucle locale cuivre » et que celui-ci fasse l’objet d’une consultation publique.

 

Le programme de fermeture d’Orange et les réponses des acteurs à la consultation publique seront analysés par l’Autorité. Celle-ci veillera à ce que la fermeture du réseau cuivre se fasse selon un rythme et des modalités préservant l’intérêt de tous les utilisateurs, particuliers et entreprises, et garantissant une concurrence effective et loyale entre les opérateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents