Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Actus du 16 juin : Emploi, Salon, Monster, ARC Research, Etude

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 16 Juin 2011, 09:29am

Catégories : #Actualité

Emploi, Salon

Plus de 85 000 recrutements dans les trois fonctions publiques en 2011


Salon-de-l-emploi-public.jpgLe salon de l’Emploi Public
se tient à Paris, Porte de Versailles, les jeudi 16, vendredi 17 et samedi 18 juin. Malgré le non remplacement d’un fonctionnaire d’Etat sur deux partant à la retraite, les besoins en recrutement des trois fonctions publiques restent importants :

- Pour la Fonction publique d’Etat, alors que 62 000 départs à la retraite sont attendus, 30 360 recrutements sont prévus par la loi de finances pour 2010*,

- L’Observatoire de la Fonction Publique Territoriale estime à 32 600 les recrutements envisagés en 2011 par les collectivités territoriales*,

- Pour la Fonction publique hospitalière, les quelque 30 000 départs à la retraite ne seront peut-être pas tous remplacés, mais on envisage au moins 20 000 recrutements cette année*.

En outre, il convient de rajouter les 20 000 recrutements militaires prévus sur l’année. Face à ces besoins, liés notamment aux départs à la retraite de la génération du baby boom et au transfert de compétences de l’Etat vers les collectivités territoriales, le Salon de l'Emploi Public permet la rencontre entre les représentants de la Fonction publique et leurs futurs collaborateurs. Un rendez-vous national annuel pour concentrer offres et demandes. Aux centaines d'offres d'emplois dans toutes les catégories qui sont proposées, viennent s'ajouter 35 conférences pour s’informer concrètement sur les métiers et carrières, les formations et concours des filières publiques.

 

* Source : Emploipublic.fr


Emploi, Etudes

L’emploi public sur Internet en France continue son ascension  


Pour la cinquième année consécutive, Monster, spécialiste du recrutement en ligne dévoile en partenariat avec Acteurs publics les résultats de l'étude* sur le recrutement en ligne dans le secteur public en France et en Europe. Cette étude dresse un état comparatif chiffré des usages de l’Internet en matière de recrutement public en 2010 parmi les 27 pays membres de l’Union Européenne. La France et le Royaume-Uni sont les seuls pays enregistrant une progression de l’emploi en ligne dans le secteur public. Les autres pays de l’Union Européenne sont en repli ou en faible progression.

La France est le pays où le nombre d’offres de postes de fonctionnaires sur Internet progresse le plus, avec une hausse de 21% par rapport à 2009 (60 306 publiées en 2010 contre 49 874 offres en 2009). Cette évolution est d’autant plus marquante que tous les autres pays européens sont en repli ou en faible progression. Le Royaume-Uni est l’incontestable champion de l’emploi public sur le net, avec 150 850 offres en ligne (+20%). La France, deuxième au classement, a doublé l’Allemagne qui comptait 58 063 offres (+4%). Les pays d’Europe centrale tels que la République Tchèque, la Roumanie, la Slovaquie et la Bulgarie restent, avec le Royaume-Uni, les pays où le nombre d’offres sur Internet est le plus important au regard du nombre total de fonctionnaires.

monster_carte_emploi_public_g.jpg La France comble son retard à grands pas. La fonction publique française intègre peu à peu la « culture Internet » : la Toile est un outil désormais quotidien des recruteurs. Sans compter que l’intensité des réformes administratives menées ces dernières années en France a fortement encouragé la mobilité des fonctionnaires au sein et entre les trois fonctions publiques : hospitalière, territoriale, et locale (collectivités).

monster_carte_emploi_agent_g.jpgEncore peu présente dans l’emploi public en ligne, la fonction publique hospitalière n’a vraiment investi Internet que depuis un an et demi. Un essor certes relatif, initié par le lancement en janvier 2010 d’Hospimob.fr, la plate-forme officielle du ministère de la Santé sur laquelle peuvent être consultés quotidiennement quelque 1 000 postes en « vacance d’emploi » dans l’ensemble des établissements publics de santé français. Puis, par la bourse de l’emploi du  Centre National de Gestion  (CNG) des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière. La bourse à l’emploi a publié, entre juin 2010 et mai 2011, 987 offres de postes de directeur d’hôpital et de directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social.

« Cette enquête confirme une tendance à la hausse constatée depuis déjà plusieurs années. Elle s’explique par l’affinité de plus en plus évidente des employeurs de la fonction publique avec Internet, mais aussi par une part accrue dans leur recrutement de personnes venues du secteur marchand, à l’image des métiers liés à l’informatique et aux nouvelles technologies. Ces postes relèvent très souvent d’emplois contractuels, par nature plus souples et mieux adaptés à Internet » analyse  Guillaume Pontnau, directeur du pôle Secteur Public de Monster. « On observe de fortes différences dans les trois fonctions publiques : l’hospitalière est sous-représentée ; de son côté, la territoriale monte en puissance, à l’exception peut-être des conseils régionaux, alors que les collectivités ont longtemps eu le réflexe “papier” pour recruter » conclut-il.

 

**Méthodologie de l’étude :

Cette étude a été réalisée à partir des données issues du Monster Index de l’Emploi en 2010, établie par l’équipe de chercheurs de Monster Europe. Chaque mois, les offres d’emplois publics publiées sur tous les sites d’emploi et sur les sites des organismes publics de l’Union européenne ont été comptabilisées. L’Index a été audité par ARC Research Inc., un cabinet d'études américain indépendant qui valide la précision des résultats de l'activité du recrutement en ligne dans le secteur public, dans les limites d’une marge d’erreur de + ou -1,05%.

 

Philippe Guichardaz


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents