Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Météo-France commande à Bull des supercalculateurs

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 8 Novembre 2012, 10:02am

Catégories : #Actualité

Météo-France a sélectionné les supercalculateurs bullx B700 DLC de Bull pour la nouvelle génération de ses moyens de calcul. Les supercalculateurs seront installés à Toulouse : sur le  site de Météo-France à partir du premier trimestre 2013, puis à l’automne à l’Espace Clément Ader. Dotés d’un système de refroidissement innovant ultra performant, équipés des processeurs Intel Xeon de dernière génération, les supercalculateurs bullx livreront dans une première étape (2013-2014) une puissance de calcul d’environ 1 Petaflops (un million de milliards d’opérations par seconde), puis à l’horizon 2016, une performance totale dépassant 5 Petaflops.  

 

Météo-France a souhaité contenir les consommations en électricité et systèmes de refroidissement de ses supercalculateurs tout en multipliant par un facteur de près de 50 la puissance de calcul utile disponible. La consommation électrique des data centers - plusieurs MegaWatts pour les plus grands - est devenue en effet le principal facteur limitant la puissance de calcul. En pratique, un data center utilise d'autres équipements consommateurs d’énergie, notamment les systèmes de climatisation. En sélectionnant le supercalculateur bullx B700 DLC (Direct Liquid Cooling), Météo-France a choisi des moyens de calcul intensif dotés d’un système de refroidissement qui permettra de multiplier à terme la puissance de calcul d’un facteur 50 par rapport à aujourd’hui avec une emprise au sol et une consommation électrique maîtrisées.

 

Le refroidissement liquide direct développé par Bull s'effectue à l'intérieur de la lame, par contact direct entre les composants chauds (processeurs, mémoires...) et une plaque froide dans laquelle circule un liquide caloporteur. Permettant l'utilisation d'eau tiède pour le refroidissement, elle améliore la performance énergétique d'environ 40% par rapport aux centres de données traditionnels - tout en conservant la même facilité de maintenance que des serveurs standards refroidis par air.

 

Pascal Caillerez


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents