Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Selon l’étude NetmediaEurope / Aastra sur les dépenses IT 2012 en France, priorité est donnée à l'infrastructure et aux applications

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 15 Février 2012, 12:49pm

Catégories : #Actualité

Les DSI français privilégient l’infrastructure et les applications dans leurs investissements à venir. Les entreprises qui comptent augmenter leurs dépenses dans ces domaines sont légèrement plus nombreuses que celles qui tablent sur une réduction. C’est ce que révèle l’étude Dépenses IT 2012, menée entre décembre 2011 et janvier 2012 par NetMediaEurope en partenariat avec Aastra auprès de 240 responsables informatiques d’entreprises françaises de 100 à 5 000 salariés issues de l’industrie, des services et du secteur public. L’essentiel des réponses a été collecté par téléphone (85%), le reste en ligne.

 

Parmi les sociétés de 100 à 500 salariés, 24% s’orientent vers une hausse de leurs dépenses consacrées à l’infrastructure quand 20% les diminueront. Pour les applications, les chiffres sont respectivement de 22% et 16%. Ces dernières ont particulièrement le vent en poupe dans les organisations de plus de 500 salariés : 23% d’entre elles vont augmenter leurs dépenses alors que 17% comptent les baisser.

 

Pour la téléphonie et, dans une moindre mesure pour les services, on observe nettement plus d’entreprises qui vont réduire leurs investissements que de sociétés qui vont les augmenter. Une contraction des dépenses en 2012 dans ces domaines est donc probable. Dans les entreprises de 100 à 500 salariés, avec 43% d’intentions de réduction, contre seulement 14% d’intentions de hausse, les investissements en téléphonie seront les plus touchés. A noter que l’innovation est plutôt préservée. Une large majorité des entreprises s’oriente vers un maintien des dépenses et le solde est proche de zéro entre les sociétés qui vont dépenser moins et celles qui vont dépenser plus.

 

Certaines technologies bénéficieront d’investissements en forte croissance en 2012 parmi lesquels figurent notamment :

  • Le client léger pour les dépenses consacrées aux postes de travail, en particulier dans les entreprises issues du secteur public et des services ; 
  • Les hyperviseurs pour les dépenses consacrées aux serveurs ;
  • Le WiFi et la téléphonie sur IP pour les dépenses consacrées au réseau ;
  • Les outils de sauvegarde et d’archivage pour les dépenses consacrées au stockage, notamment dans les entreprises de 100 à 500 salariés et le secteur public ;
  • La sécurité des données pour les dépenses consacrées à la sécurité ;
  • L’ERP (notamment dans l’industrie) et le collaboratif (en particulier dans les services) pour les dépenses consacrées aux applications.

Si une contraction des investissements menacent les services IT et la téléphonie, deux domaines tirent leur épingle du jeu :

  • Les développements / l’intégration de système dans le secteur des services ;
  • Les smartphones pour la téléphonie, notamment dans les entreprises de plus de 500 salariés et celles du secteur public et des services.

 

Dans le contexte économique actuel difficile et incertain, les entreprises font preuve de prudence. Un peu plus de 60% d’entre elles s’orientent vers un maintien de leurs dépenses informatiques. Il faut s’attendre à des réajustements au cours de l’année car les entreprises ne manqueront pas de piloter leurs dépenses en fonction de leurs performances commerciales. La proportion des sociétés de plus de 500 salariés qui pensent baisser leurs dépenses IT (22%) est en effet supérieure de 5 points à celle des sociétés qui envisagent de les augmenter.

 

Pascal Caillerez


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents