Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Une enquête de Kaspersky Lab dévoile les problèmes de sécurité les plus courants sur Internet

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 28 Août 2012, 20:13pm

Catégories : #Etudes & enquêtes

Une enquête réalisée pour Kaspersky Lab révèle que les incidents de sécurité sur Internet sont fréquents. Celle-ci a été réalisée par Harris Interactive en février et mars 2012 auprès d'environ 9 000 consommateurs aux Etats-Unis, en Russie, en Allemagne, au Royaume-Uni, en France, en Italie et en Espagne. Le spam, les pièces jointes suspectes, les virus et le phishing, qui se manifeste sous la forme des courriels officiels pour mieux tromper l'internaute, visent à dérober des mots de passe et autres coordonnées bancaires. Toutes ces attaquent prennent la forme spécialisée de délit informatique.

 

Selon cette enquête, près d'une personne sur trois ayant répondu déclare recevoir trop de spam dans sa boîte aux lettres. Les Américains (39%) et les Russes (37%) sont particulièrement infestés par ces courriers indésirables. Les Français (20%) et les Allemands (24%) le sont moins. Environ un quart (27%) des internautes interrogés se plaignent également de recevoir des pièces jointes suspectes, soit dans leur boîte aux lettres, soit via des fenêtres pop-up sur les réseaux sociaux. Là encore, c'est en Russie et aux Etats-Unis que ces fléaux sévissent le plus (34% chacun), alors qu'à peine 17% des Allemands indiquent en être victimes.

        

Toujours d’après les résultats de l’enquête, les messages de phishing, travestis en avis officiels émanant d'une banque, sont encore plus dangereux car des voleurs s'en servent pour inciter les utilisateurs à révéler leurs mots de passe ou leurs coordonnées bancaires. Près d'un quart des personnes interrogées (23%) disent avoir été confrontées à cette forme d'espionnage financier ciblé. A respectivement 34% et 30%, les pourcentages au Royaume-Uni et aux Etats-Unis sont particulièrement élevés. En Allemagne comme en Russie, le nombre d'attaques de phishing visant les coordonnées bancaires est inférieur de 15% à la moyenne.

 

Pascal Caillerez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents