Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


VILLE INTELLIGENTE : IMAGES & RESEAUX LEVE LE VOILE SUR LES OPPORTUNITES D'UN MARCHE QUI TOUCHE 1 MILLIARD D'ETRE HUMAINS

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 17 Juin 2014, 13:40pm

Catégories : #Actualité

Le territoire intelligent, dont la ville fait partie intégrante, est l’un des 4 marchés identifiés comme prioritaires par le pôle de compétitivité Images & Réseaux pour sa phase 3, s’agissant d’un véritable territoire d’innovation et d’enjeu pour la France et plus largement l’Europe. La ville, dans sa conception des questions du numérique, mais aussi dans son utilisation avec les objets connectés ou les bâtiments « intelligents » ou encore dans sa composante environnementale avec les technologies au service de la maîtrise énergétique, est au coeur de l’économie et de la compétitivité du pays. 


L’introduction des TIC ouvre la voie à de nouvelles fonctionnalités et manières de gérer, gouverner et vivre la ville. Au sein de la Smart City, tous les services vitaux pour la collectivité sont pensés comme un ensemble interconnecté. Dans ce domaine, la France possède une forte tradition en matière de planification centrale et une forte expertise industrielle avec des acteurs come ADP, Bouygues, Dassault Systèmes, Suez Veolia… Ajoutons également des compétences reconnues dans plusieurs secteurs technologiques clés (réseaux d’objets, cartes à puce et NFC, domotique, etc.). 

Dans un contexte où la maîtrise des ressources est indispensable, Images & Réseaux observe un réel attrait pour la modélisation de la ville et la médiation urbaine. Par exemple, Rennes, où les bureaux du pôle sont situés, a été choisie par Dassault Systems, comme ville intelligente « référente » au niveau mondial, dans le cadre de son projet de modélisation 3D Experience City. Ce dernier permet de piloter le territoire dans ses évolutions futures. 


Les projets territoriaux sont généralement caractérisés par une approche transversale et la prise en compte du long terme. La rénovation énergétique des bâtiments par exemple, peut s’étaler sur plusieurs décennies. Il faudra alors réaliser une optimisation entre les nouveaux quartiers « à énergie positive » et les quartiers en rénovation ou entre ces derniers et les zones d’activités. Il s’agit ici d’une opportunité dans la durée. Or, les données démographiques évoluent tout comme les comportements et les usages. Dans ce domaine plus que dans d’autres, la prospective et la planification priment. « La tendance se dessine vers des villes intelligentes et frugales, des territoires où sont optimisés les consommations d’énergie, l’habitat, les transports… La notion de consom'acteur prend également tout son sens. Par la capacité des nouvelles technologies à donner le pouvoir aux utilisateurs, chacun peut devenir acteur de la ville de demain en proposant par exemple de nouveaux services. La Smart City sera ainsi une ville agréable pour tous et plus humaine », commente Vincent Marcatté, Président du pôle Images & Réseaux. 


Ce vaste marché représente 1 milliard d’êtres humains, de connexions et de terminaux dans le monde. Quant à la part de l’économie nationale impactée par le numérique, elle constitue 77% du PIB. Outre l’aspect économique, la ville intelligente nécessite le soutien de différents acteurs pour agir sur le développement social et culturel. Il en découlera ainsi la création de multiples chaînes de valeurs et une meilleure confiance des citoyens vis-à-vis de ces nouveaux usages. 


ZOOM SUR TROIS PROJETS INNOVANTS LABELLISES IMAGES & RESEAUX 

 

ENVIE 

 

Porté par l’entreprise rennaise Siradel, le projet collaboratif ENVIE est issu d’une réflexion sur les nouveaux usages des villes virtuelles en 3D dans le domaine du développement durable. ENVIE propose aux collectivités un concept innovant de villes 3D réalistes, enrichies d’une part d’indicateurs techniques caractérisant la qualité environnementale et le potentiel énergétique des quartiers, et couplées d’autre part avec des données économiques et sociales. Ces dernières sont essentielles pour permettre aux collectivités et à leurs décideurs d’exploiter au mieux les bilans énergétiques et environnementaux, grâce à la mise en place de priorités d’interventions pertinentes. Visualisées en 3D, ces données enrichies peuvent servir de support de communication, mais aussi de support d’aide à l’analyse et à la prise de décision. Aujourd’hui, Siradel participe au projet « simulateur 3D ville durable » lancé par le Ministère du commerce extérieur. La société travaille aussi, en ce moment, avec la ville Santiago du Chili. 

 

Bretagne 3D 

 

Bretagne 3D, soutenu par Archividéo, offre au grand public une plate-forme de navigation interactive dans un modèle 3D de la région Bretagne en s'appuyant sur des données de l'IGN. À partir de celles-ci et des technologies développées par France Télécom R&D et Archividéo, une maquette 3D réaliste est accessible, accompagnée d’une application de navigation 3D. Depuis cette application, l’ensemble des partenaires de contenus pourront interfacer leurs bases de données géolocalisées (base de données touristique, immobilier, annuaires, etc.) et construire leurs propres applications à partir d’un métalangage standardisé. En effet, la mise en place de cette plateforme collaborative dédiée à la co-conception de la ville permet à tout usager de s’impliquer directement dans la conception et la gestion de son environnement. 

 

Borne de diffusion 

 

En matière de transports collectifs, il existe souvent peu d'information lorsqu’on en a le plus besoin. En périphérie des villes ou en rase campagne, comment trouver réponse à ses questions : la navette est-elle passée ? Est-elle en retard ? Le service est-il perturbé ? 

Le projet Borne de diffusion porté par la PME nantaise Lumiplan corrige ce manque. Il développe une solution d'information temps réel pour les voyageurs. Le principe : le point d'arrêt est équipé d'une borne facilement identifiable, autonome en énergie, et reliée par réseau mobile à un serveur. 

Lorsque cette borne détecte la présence d'un usager, elle utilise la technologie sans fil Bluetooth, aujourd'hui très répandue, pour envoyer un message sur le mobile du voyageur. S'il l'accepte, il voit s'afficher toute l'information à jour dont il a besoin. Ce dispositif réclame peu d'investissements et ne nécessite pas d'abonnement : tout voyageur disposant d'un mobile dont la fonction Bluetooth est activée bénéficie gratuitement du service. Celui-ci est d'autant plus pertinent qu'avec la généralisation des systèmes de géo-localisation dans les transports collectifs, il suffit d'exploiter l'information existante. Rien qu'en France, on recense 300 000 arrêts qui pourraient être équipés. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents