Présentation

  • : Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • Le blog de Décideur Public - Univers Numérique
  • : Blog d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. Rédacteur en chef : Rita Audi rita.audi@decideur-public.info
  • Contact

22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:43

Sogetrel s’est vu attribuer le marché de conception-construction d’un réseau FTTH Très Haut Débit visant à couvrir 100% de l’Essonne en complément des réseaux des grands opérateurs privés. Les travaux, d’une durée de 42 mois, nécessiteront le déploiement de près de 5 000 kilomètres de fibre optique pour raccorder plus de 116 000 logements dans 124 communes du département.

Ce déploiement s’inscrit dans la politique d’aménagement numérique du département de l’Essonne qui vise à couvrir intégralement son territoire à l’horizon fin 2020, en fibre optique en conjuguant initiatives privées et publiques pour fournir aux Essonniens ainsi qu’aux entreprises implantées localement, une connectivité leur permettant d’accéder aux bénéfices du très haut débit.

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:40

L’opérateur d’infrastructures Covage finalise le déploiement du réseau public de fibre optique de la communauté d’agglomération Paris Saclay (ex Communauté d’agglomération Europ’ Essonne), avec l’ouverture commerciale de quatre communes supplémentaires : Linas, Villejust, Marcoussis et Montlhéry. 10 500 nouveaux foyers essonniens sont ainsi éligibles au très haut débit et pourront souscrire des abonnements auprès des fournisseurs d’accès internet, s’ajoutant aux 24 700 prises fibre optique déjà ouvertes par Covage.

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 08:37

L'appétence des investisseurs privés (CDC, fonds d'infrastructure,...) et du monde bancaire pour les projets d'aménagement numérique en fibre optique semble désormais confirmée. Elle résulte des enjeux portés par le « Plan France Très Haut Débit », avec un taux de couverture de la population française à 30 Mbit/s de plus de 50% à fin mars 2017 et des perspectives de couverture FTTH s'élevant à 80% à horizon 2022).

 

Le Plan France Très Haut Débit a par ailleurs été salué pour être un exemple inédit de la mise en œuvre d'un projet structurant, puissant et performant, réalisé de façon décentralisée et dans lequel les collectivités locales ont saisi leur rôle avec ambition et sans clivage.

 

Aujourd'hui, les collectivités engagent une véritable course contre la montre pour choisir le concepteur-constructeur et l'exploitant de leur futur réseau (14 procédures d'attribution de projet de RIP sont actuellement en cours), appelant ainsi les opérateurs à arrêter leur montage financier dans des délais de plus en plus concis.

 

Les experts à la tribune ont toutefois rappelé que le financement des RIP nécessite l'analyse de certains risques.

 

Au-delà du risque construction et technologique, c'est le risque de commercialisation qui pèse massivement dans les discussions entre financeurs et délégataires de RIP. Le prix, le "mix produit" (location passive, location active ou co-investissement) et le taux de pénétration sont alors examinés à la loupe. L'annonce de l'INSEE d'une prochaine création d'un indice des prix dans le secteur télécom est par ailleurs accueillie favorablement par les acteurs du secteur, cet indice pouvant fixer l'évolution des tarifs de gros proposés par les délégataires durant la vie des projets.

 

« Ce risque de commercialisation doit toutefois être relativisé à court - moyen terme, y compris pour les exploitants de RIP qui ne revêtent pas la qualité d'opérateur intégré, du fait, notamment, des accords nationaux passés entre les acteurs et du renforcement de la concurrence au niveau des FAI » a souligné Pierre-Michel Attali, Directeur du Pôle Territoires numériques de l'Idate et VP de la FIRIP.

 

Concernant le risque de construction, la pénurie de ressources humaines sur des métiers en tension pourrait être considérée comme un frein, voire une menace non négligeable, susceptible de générer des retards par rapport aux objectifs de déploiement. On notera par ailleurs qu'il reste 14 millions de prises à fibrer en zones RIP d'ici 2022 et qu'il en restera 5 millions au-delà... avec des financements qui devront là aussi être mobilisés.

 

Un travail de pédagogie doit enfin être effectué auprès des collectivités porteuses de RIP

 

« Si la perception des collectivités est en train d'évoluer, celles-ci n'ont pas encore suffisamment intégré que la robustesse d'un projet financé par des prêteurs peut être supérieure à celui monté en financement corporate »  a plaidé un des opérateurs à la tribune, en faveur des investisseurs privés.

 

Imposer le bouclage de la documentation de financement trop en amont dans l'attribution des projets n'est pas toujours opportun au regard de la durée parfois longue des procédures de passation des délégations de service public (DSP) et de l'évolution du cahier des charges des collectivités.

 

Quoiqu'il en soit, tous s'accordent à dire que, même si les besoins en subventions pourraient être revus à la baisse (cf. conclusions de l'Observatoire des RIP 2017), l'implication financière des collectivités locales reste déterminante pour garantir la péréquation et l'équité de l'aménagement des territoires en très haut débit. « Avec ce modèle, co-financé par le public et le privé, les acteurs des télécoms sont en train d'inventer un système de financement du service public, particulièrement efficace, qui pourrait être dupliqué à d'autres secteurs » s'est réjouit Eric Jammaron, Directeur général Axione.

 

Dernier point de vigilance soulevé par la FIRIP :

 

« Les TPE-PME, sous-traitantes des délégataires de service public, doivent faire face à de fortes perspectives de développement, nécessitant des financements, sans pour autant être capables d'amener des engagements fermes sur le long terme, à travers un portefeuille de bons de commande signés » a expliqué Etienne Dugas, Président de la FIRIP.

 

C'est pourquoi, la fédération a annoncé sa décision de créer un fonds de filière, à l'instar de ceux mis en place dans d'autres secteurs comme l'aéronautique, permettant de financer les besoins de ces industriels. Doté d'une quinzaine de millions d'euros, ce fonds sera géré par Innovafonds. Il aidera au financement d'une dizaine de projets dans un premier temps, et devrait être mis en place d'ici la fin de l'année. Un appel a été lancé pour y abonder.

 

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 11:53

Le vendredi 12 mai, Mégalis Bretagne a inauguré l’arrivée de la fibre optique sur la COMMUNE DU DRENNEC (29).

Sur certains secteurs du territoire du DRENNEC et au Nord de PLABENNEC, le déploiement est désormais achevé et des premiers logements sont d’ores et déjà raccordables.

Ce sont ainsi 1 671 foyers, entreprises et sites publics qui pourront bénéficier de la fibre optique dans les prochaines semaines.

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 11:50

Le groupe Médiane, éditeur de solutions logicielles qui accompagne les établissements publics de santé et ESPIC, sanitaires, médico-sociaux et sociaux, dans leurs démarches de gestion administrative et médicale, répond  aux attentes du Centre Hospitalier Henri Laborit en interfaçant sa solution avec le Dossier patient  informatisé utilisé par l’établissement de santé (Cortexte de Capcir).

Réunissant 1 500 collaborateurs, le Centre Hospitalier Henri Laborit (CHHL) est le seul établissement spécialisé en santé mentale dans la Vienne. Il traite toutes les pathologies mentales et apporte des soins de proximité développés sur tout le département. Dans le cadre de la modernisation de son système d’information, l’établissement de santé souhaitait notamment faire évoluer une partie de son système de gestion administrative en s’appuyant sur un outil tactique adapté à la taille du centre et à ses attentes métiers.

C’est dans ce contexte que suite à un appel d’offres, la solution du groupe Médiane a été sélectionnée pour ses fonctionnalités très opérationnelles, sa simplicité de mise en œuvre et son approche financière compétitive. Dans le cadre de ce projet, le partenaire devait assurer un délai de déploiement de moins de trois mois et faire cohabiter sa solution avec les autres applications utilisées.

Les équipes du groupe Médiane ont travaillé avec celles de la DSI du Centre Hospitalier Henri Laborit pour mettre en place une méthodologie permettant de lancer le projet sans impacter la production. Ce processus industriel a permis de créer une interface qui récupère et fiabilise les données et permet d’accroitre la productivité des équipes tout en automatisant les saisies réalisées préalablement manuellement. Le nouveau dispositif permet ainsi de gérer sans intervention humaine des échanges bidirectionnels entre le dossier patient et la solution de Médiane.

Au final, moins deux mois auront été nécessaires pour réaliser ce déploiement de grande envergure et atteindre les objectifs souhaités sur l’ensemble du périmètre. Pour autant, le projet devrait continuer d’évoluer avec notamment la mise en place d’un processus d’amélioration continue et un interfaçage étendu à d’autres outils utilisés par l’établissement de santé. 

 

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 10:31

Des bornes pour rester connecté sur les circuits des châteaux à vélo

 

La destination Blois-Chambord a adopté les CharLi Charger : d'ici l'été, 100 bornes de recharge pour objets connectés seront disponibles en libre-service gratuitement sur les circuits des châteaux à vélo. Un service désormais indispensable pour des cyclotouristes toujours plus connectés.

 

L'Office de tourisme Blois-Chambord a déjà installé 45 bornes en libre-service dans les lieux situés sur les boucles cyclistes. D'ici l'été, 100 bornes seront accessibles sur l'ensemble du territoire des châteaux, de la destination. Objectif : offrir un service optimal sur les 65 communes et 400 kilomètres de circuits concernés.

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 17:14

La FIRIP, première Fédération représentant l'ensemble des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique (RIP), a récemment soutenu, au vu des résultats de son Observatoire annuel 2017 et contrairement au dernier rapport de la Cour des comptes sur le sujet, que le montant des subventions publiques devrait être plus faible qu'initialement prévu pour financer le plan France Très Haut Débit (probablement plus proche des 5 milliards que des 6,5 Mds € - sur les 20 Mds € nécessaires au total d'ici 2022).

 

Parallèlement, les banques et fonds d'investissements privés commencent à intégrer que, comme pour les précédents grands projets d'infrastructures qui ont marqué le développement de notre pays (autoroutes, etc.), les télécommunications représentent un investissement d'avenir. Cette appétence croissante s'est d'ailleurs illustrée dans le cadre de deux projets de réseaux à très haut débit d'envergure : le réseau alsacien Rosace, confié au groupement Altitude Infrastructure et NGE ; et le réseau du Nord Pas de Calais confié à l'opérateur Axione.

 

« Reste qu'en ce qui concerne les montants totaux à financer, nous sommes seulement au milieu du gué et les acteurs engagés dans les RIP n'ont encore construit qu'un seul des quinze millions de prises FTTH à venir » se soucie Etienne Dugas, Président de la FIRIP.

 

C'est pourquoi, la FIRIP, avec le soutien de CMS Bureau Francis Lefebvre, cabinet d'avocats d'affaires de renommée nationale et internationale, a souhaité organiser une conférence d'experts sur le financement des RIP à destination d'un public averti (intégrateurs, opérateurs, fonds d'investissements, établissements bancaires, etc.), avec pour objectif de mieux :

 

-       Évaluer les enjeux des réseaux d'initiative publique dans le cadre du plan France Très Haut Débit

-       Identifier et maîtriser les risques liés au financement de ces RIP

-       Comprendre comment mettre en œuvre les financements bancaires de ces réseaux et comment les optimiser.


Cette conférence aura lieu le 16 mai 2017  de 8 h 30 (accueil à 8 h 15) à 10 h 30 à :  CMS Bureau Francis Lefebvre - 2 rue Ancelle - 92200 Neuilly-sur-Seine

 

L'inscription ouverte (aux adhérents ou non de la FIRIP), gratuite et obligatoire avant le 09 mai 2017 (auprès de events@cms-bfl.com).

 

 

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 14:09

Auteur : Christine Benoit directrice d'établissement de santé pendant 20 ans. Spécialisée en management de santé, communication et développement personnel

Edition : GERESCO

 

Cadres dirigeants et opérationnels, managers et gestionnaires d'établissements de santé privés ou publics, vous devez chaque jour relever le même défi : allier qualité des soins et qualité de vie au travail, dans un contexte de rationalisation permanente des moyens.


Si les établissements de santé sont de plus en plus performants, les patients mieux informés sont quant à eux plus exigeants et les soignants plus nombreux à souffrir d'épuisement professionnel.


Les cadres, accaparés par les impératifs de la certification et le traitement de l'absentéisme, s'éloignent de leurs équipes et ressentent un véritable malaise. Inégalité dans l'accès et les offres de soins, désertification médicale, diminution des effectifs et des moyens alloués sont autant de symptômes préoccupants de notre système de santé.

 

La nécessité d'un retour à l'équilibre pour les hôpitaux et le regroupement des établissements demandent de revisiter les modes d'organisation, les pratiques de management et d'oser appliquer de nouveaux outils de gestion.

 

Cet ouvrage présente les techniques de management humanistes les plus adaptées au milieu de la santé en mettant la logistique au service de l'humain. Parce que c'est la logistique qui sert l'humain... et non l'inverse !

 

 

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 12:35
Sogetrel a été retenu, par Sem@fibre77, porté par COVAGE, pour l’accompagner dans le déploiement du très haut débit à tous les particuliers sur le département Seine et Marne.
 
Sem@fibre77 est un réseau d’initiative publique de Seine-et-Marne Numérique, syndicat mixte ouvert qui fédère les collectivités territoriales (Région, Département, Intercommunalités) pour apporter le Très Haut Débit à tous sur le département Seine et Marne afin d’éliminer les zones blanches. Ce réseau, ouvert à tous les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI), a pour but d’apporter le Très Haut Débit à tous les Seine-et-Marnais d’ici à 2025.

Le projet global prévoit de raccorder 160 000 foyers éligibles d’ici à 2019 et plus de 320 000 foyers éligibles en 2025. Ce qui représente au total plus de 280 000 prises raccordables.

Cet investissement mixte public/privé est un montage innovant qui permet de maximiser l’engagement du partenaire privé tant techniquement que financièrement. Il représente plus de 350 M€.
Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 10:34
Plan France Très Haut Débit (THD) :  Quand le financement des réseaux d'initiative publique pose question

La FIRIP, première Fédération représentant l'ensemble des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique (RIP), a récemment soutenu, au vu des résultats de son Observatoire annuel 2017 et contrairement au dernier rapport de la Cour des comptes sur le sujet, que le montant des subventions publiques devrait être plus faible qu'initialement prévu pour financer le plan France Très Haut Débit (probablement plus proche des 5 milliards que des 6,5 Mds € - sur les 20 Mds € nécessaires au total d'ici 2022).

 

Parallèlement, les banques et fonds d'investissements privés commencent à intégrer que, comme pour les précédents grands projets d'infrastructures qui ont marqué le développement de notre pays (autoroutes, etc.), les télécommunications représentent un investissement d'avenir. Cette appétence croissante s'est d'ailleurs illustrée dans le cadre de deux projets de réseaux à très haut débit d'envergure : le réseau alsacien Rosace, confié au groupement Altitude Infrastructure et NGE ; et le réseau du Nord Pas de Calais confié à l'opérateur Axione.

 

C'est pourquoi, la FIRIP, avec le soutien de CMS Bureau Francis Lefebvre, cabinet d'avocats d'affaires de renommée nationale et internationale, a souhaité organiser une conférence d'experts sur le financement des RIP à destination d'un public averti (intégrateurs, opérateurs, fonds d'investissements, établissements bancaires, etc.), avec pour objectif de mieux :

 

-       Évaluer les enjeux des réseaux d'initiative publique dans le cadre du plan France Très Haut Débit

-       Identifier et maîtriser les risques liés au financement de ces RIP

-       Comprendre comment mettre en œuvre les financements bancaires de ces réseaux et comment les optimiser.


Cette conférence aura lieu le 16 mai 2017  de 8 h 30 (accueil à 8 h 15) à 10 h 30 à :  CMS Bureau Francis Lefebvre - 2 rue Ancelle - 92200 Neuilly-sur-Seine

 

L'inscription ouverte (aux adhérents ou non de la FIRIP), gratuite et obligatoire avant le 09 mai 2017 (auprès de events@cms-bfl.com).

 

Repost 0
Published by Décideur Public - Systèmes d'Information - dans Actualité
commenter cet article