Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Décideur Public - Univers Numérique

Décideur Public - Univers Numérique

Site d’informations gratuit et indépendant dédié à l'univers numérique et au secteur public. rita.audi@decideur-public.info


Pose de la 1ère pierre du futur centre de santé de Porte de DrômArdèche

Publié par Décideur Public - Systèmes d'Information sur 13 Décembre 2019, 15:10pm

Catégories : #Actualité

Pose de la 1ère pierre du futur centre de santé de Porte de DrômArdèche

La construction du 1er centre de santé intercommunal de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, porté par la Communauté de communes Porte de DrômArdèche, vient d'être lancée. L'ouverture de ce centre -un bâtiment de 1 000 m2, photo ci-dessus, copyright Docks architecture- est prévue fin 2020. Des médecins généralistes et d’autres professionnels de santé y exerceront en tant que salariés. Il s'agit d'une première dans la région Auvergne-Rhône-Alpes qui ne connaît pour l’instant aucun centre de santé polyvalent piloté par une intercommunalité.


« Au vu des problématiques rencontrées par nos habitants, nous avons rapidement décidé de mettre en place des solutions concrètes, alors même que la santé ne fait pas partie du champ d’action habituel d’une intercommunalité », a précisé Pierre Jouvet, Président de Porte de DrômArdèche.


Une enquête réalisée en 2018 par la collectivité révélait que 90 % des habitants avaient une attente forte dans ce domaine. Difficultés pour trouver un médecin généraliste ou un spécialiste, délais de consultation trop longs...les raisons qui expliquent cette inquiétude sont multiples et en outre, nourries par une situation locale préoccupante pour l’avenir : des praticiens sont bien installés sur le territoire, mais ils sont moins nombreux et plus âgés que les moyennes régionale et nationale. Plus de la moitié des 35 médecins généralistes partiront d’ailleurs à la retraite au cours des dix prochaines années.

A noter qu'au plan national la santé est d’ailleurs devenu le sujet prioritaire des français selon le baromètre annuel des services publics de l'Institut Paul Delouvrier :

(http://www.decideur-public.info/2019/12/services-publics-l-opinion-des-francais-et-la-satisfaction-des-usagers-en-progression-sur-fond-de-tension-sociale-1.html )


Ce centre de santé intercommunal favorisera l’exercice collaboratif et la prise en charge coordonnée des patients. Il permettra un suivi global des patients avec plusieurs professionnels : médecins généralistes, orthophoniste, psychologue, sage-femme, diététicien... Des permanences du Centre Médico-Social seront également mises en place pour favoriser l’accompagnement social de certains patients et favoriser les échanges entre professionnels de santé et travailleurs sociaux.

Le centre de santé jouera un rôle « d’outil de santé publique » sur le territoire. Les professionnels y exerçant seront par exemple amenés à mettre en œuvre des projets de prévention pour les habitants, en lien avec les difficultés constatées sur le territoire comme les maladies cardio-vasculaires ou le diabète.

En réflexion dans un second temps : la mise en place de consultations « hors des murs » dans les communes sans offre de soins (bus santé, locaux secondaires…) pour irriguer l’ensemble du territoire de Porte de DrômArdèche.

Le centre de santé sera enregistré comme « médecin traitant », mais les patients pourront demander à voir le professionnel de leur choix, en fonction de ses disponibilités. Tous les professionnels étant salariés de la Communauté de communes Porte de DrômArdèche, c’est la collectivité qui sollicitera les remboursements auprès de la CPAM et des mutuelles, les centres de santé devant pratiquer à terme le tiers-payant intégral.

Les horaires du centre sont comparables à ceux d’une maison de santé afin de permettre une bonne accessibilité du service.

L’investissement pour cet équipement public s’élève à 3,3 millions d’euros. Le projet, en raison de son caractère novateur a bénéficié de subventions importantes par plusieurs partenaires : l’Etat, la Région, le Département de la Drôme et la CAF, à hauteur de 65 %. Le terrain a également été cédé à l’euro symbolique par la Ville de Saint-Rambert-d’Albon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents